Le long de la Têt et les canaux d’irrigation

Il existe dans le Conflent une très belle boucle qui relie Ille-sur-Têt à Rodès : Le long de la Têt et les canaux d’irrigation. Une randonnée qu’on préfère faire du printemps à mi-automne pour voir les canaux remplis. Il y a quelques semaines, je me suis rendu compte, personnellement, du remplissage de ces derniers. Une période idéale pour vous partager cet itinéraire !

Château de Rodès, boucle canaux d'irrigation
Château de Rodès, boucle canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021

Accès au début de la randonnée

Depuis le village de Ille-sur-Têt, emprunter la D2 en direction des Orgues et prendre à gauche au premier rond-point, vers Casenoves. Se garer au niveau du plan d’eau.

Coordonnées GPS :  42°40’33.8″N 2°36’40.4″E

Carte de randonnée

En chiffres

1
Kilomètres
1
Dénivelé positif
1 h
Durée

Difficulté : Moyenne  I  Balisage : Jaune (irrégulier)  I  Retour au point de départ : Oui

Randonnée pas à pas

Depuis le parking, remonter la Têt sur un bon kilomètre par la route goudronnée jusqu’au tableau indiquant l’entrée du hameau de Casenoves.  Sur ce début de chemin, observer les contours verdoyants de cette route ainsi que les différentes ouvertures sur la Têt.

La Têt, début de la boucle les canaux d'irrigation
La Têt, début de la boucle les canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021

Ne pas prendre en compte les nombreuses croix et continuer en direction de la barrière pour se rendre à Casenoves. Un magnifique ancien village médiéval, dont les ruines ont été soigneusement préservées.

Après la traversée du village, il est possible d’observer, au printemps, ces attrayants arbres fruitiers en fleurs sur la gauche, juste avant le passage à gué, qu’il faut ensuite franchir .

Au carrefour, après le passage à gué, prendre la voie à droite et poursuivre tout le long de la route bétonnée en ignorant tous les passages latéraux. Cette partie, relativement longue, met en avant une végétation dense et colorée avec l’arrivée du printemps.
Au prochain croisement, emprunter la direction de la voie sans issue, franchir le second passage à gué afin de rejoindre le début du sentier, sur une pente à droite au prochain virage.

En s’élevant peu à peu, on peut admirer les terrasses alluviales cultivées autrefois, la vallée de la Têt,
le hameau de Bouleternère et bien entendu, le majestueux Canigou.

Début ascension, boucle les canaux d'irrigation
Début de l'ascension, boucle les canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021
Pour la suite de l’itinéraire, l’ascension progressive, mais très longue, nous mène sur les hauteurs du village de Rodès, face au château. En chemin, les découvertes sont multiples… des orris, une végétation importante dans un paysage hostile, ainsi qu’un panorama imprenable sur le château de Rodès.
Pour la descente, celle-ci est marquée par une vue en hauteur sur la carrière de granites. En contrebas, observer les gorges de la Guillera, le superbe Pount d’En Labeau (pont aqueduc en ruines) et le pont de Rodès, à traverser une fois arrivé en bas.

AnecdoteLes granites, dans la carrière, sont une référence au temps de l’exploitation du minerai. Fait insolite, ce sont ces éléments qui ont aidé à la construction du port de Marseille.

Carrière de granites, boucle les canaux d'irrigation
Carrière de granites, boucle les canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021

Chemin du retour

Après avoir franchi le pont, la randonnée continue sur le long des gorges historiques de la Guillera. En plus de longer le canal royal de Corbère-Thuir, c’est l’occasion de voir de plus près, les détails rocheux qui entourent la Têt. Le retour traverse la totalité des gorges. Au terme des gorges, traverser le petit ponton.

De ce point, continuer à gauche jusqu’à atteindre un verger, en ignorant les passages menant au château. Au niveau de ce champ agricole, avancer jusqu’au casot et traverser l’autre petit ponton sur la gauche (un peu caché).

Longer un deuxième champ dépourvu de plantations et descendre la voie indiquée “propriété privée”.
En effet, ce panneau n’est qu’à titre dissuasif pour empêcher l’affût touristique. 

Champs et casot à gauche, boucle les canaux d'irrigation
Champs et casot à gauche, boucle les canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021
Propriété privée, boucle les canaux d'irrigation
Propriété privée, boucle les canaux d'irrigation - photo prise en Février 2021

La fin de la boucle se poursuit en longeant à la fois, la Têt, et le canal souterrain avec ses multiples ouvertures. Il s’agit d’une partie fortement agréable et souvent empruntée par les locaux, l’histoire d’une balade quotidienne ou de la promenade des chiens.

Parenthèse : au début du chemin, il y a comme une petite rivière qui s’écoule sur la gauche, il faut la traverser.

Traverser la rivière à gauche, boucle les canaux d'irrigation - photo prise après l'avoir franchi en Février 2021
Traverser la rivière à gauche, boucle les canaux d'irrigation - photo prise après l'avoir franchi en Février 2021
À la fin du canal, il y a une jolie bâtisse, reconnaissable de dos par ses nombreux fruits et arbres fruitiers qui dépassent au-dessus des murs. Il s’agit ici, d’un ancien couvent, aujourd’hui, célèbre boulangerie de France. Si à votre passage, le point de vente est ouvert, n’hésitez pas à faire un détour pour aller chercher quelques baguettes ou pains spéciaux.

En revenant au niveau de la fin du canal, il faut passer sous le pont routier et longer la route pour rejoindre le centre du village d’Ille-sur-Têt. Au carrefour, prendre la route qui descend afin de rejoindre le rond-point indiquant la direction des orgues d’Ille-sur-Têt. Après avoir traversé le pont, prendre la direction de Casenoves, au second rond-point, qui conduit au parking du plan d’eau.

Mots de la fin

La dernière partie sur route est un peu décevante et un peu longue. Malheureusement inévitable si l’on souhaite faire cette merveilleuse boucle. En effet, du début jusqu’à la fin du canal, il s’agit d’un des plus jolis itinéraires pédestres de la région du Conflent.

Infos pratiques

  • Port de casquette plus que recommandé sur temps très ensoleillé (même en hiver).
  • Risque de finir les pieds trempés. Prévoir des chaussures de rechange si vous n’avez pas de chaussures imperméables.
  • Site de la Boulangerie ” Le convent” ici.

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Découvrir d'autres articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: