Boucle de Malabrac : Entre histoire et authenticité

Il y a peu de temps, j’ai découvert la boucle de Malabrac. Il s’agit d’une randonnée au départ de Caudiès-de-Fenouillèdes qui nous fait découvrir le village depuis les hauteurs et les alentours à travers des chemins riches en histoire.

Pont du col de Saint-Louis
Pont du col de Saint-Louis - photo prise en Février 2021

Caudiès-de-Fenouillèdes : un peu d’histoire

Caudiès, anciennement appelé Caudiers de Fenolleda au XVe siècle, trouve son étymologie dans le terme Caldarius en latin. Il fait référence aux termes : chaudière, chaudron, étuve. Le mot désignait autrefois les baignoires des sources thermales. Toutefois, vous remarquerez qu’il n’y a aucune source chaude proche du hameau. C’est ainsi qu’on comprit que le nom avait pour but de faire un rappel aux gouffres creusés par la rivière Bolzana, au pied des falaises en schiste noir sur lesquelles fut construit le village. La couleur cendre était alors comparable à des chaudrons, les calders. En suivant les règles phonétiques occitanes ( vocalise du “l”, diphtongue du “e”, chute du “r” muet pour devenir “rs”), Caudiers devient Caudiès-de-Fenouillèdes.

Carte de randonnée

En chiffres

1
Kilomètres
1
Dénivelé positif
1 h
Durée

Difficulté : Moyenne  I  Balisage : Blanc et rouge ( jusqu’au plateau) puis jaune (irrégulier)  I  Retour au point de départ : Oui

Randonnée pas à pas

Du parking du syndicat d’initiative du village, emprunter la D9, en face. Traverser Caudiès-de-Fenoullièdes jusqu’au pont. Ne pas traverser et prendre directement à gauche jusqu’au prochain pont. Le traverser. Continuer sur la route pendant un bon kilomètre jusqu’au panneau indicant “Prugnanes”. Entre-temps, admirer ces étendues de champs agricoles et leurs multiples casots (petites maisons de vignerons).
Tourner au niveau du panneau de Pruganes. Plus loin, suivre le balisage rouge et blanc et jaune annonçant le début du sentier, à droite (mal indiqué). Cette partie est certainement la plus belle du parcours. La pente est en effet très raide et la montée un peu longue, mais la forêt de chênes verts que nous traversons durant toute l’ascension est magnifique.
Note : Rouge et blanc indique des chemins de grandes randonnées (GR) et jaune, des sentiers de randonnées standards.
Sur une portion de route, Boucle de Malabrac
Sur une portion de route, boucle de Malabrac - photo prise en Février 2021
En haut, continuer sur quelques mètres jusqu’au carrefour. Prendre la voie de gauche pour rejoindre le village abandonné de Malabrac.
Vue sur le village de Caudiès-de-Fenouillèdes, boucle de Malabrac
Vue sur le village de Caudiès-de-Fenouillèdes, montée de départ, boucle de Malabrac- photo prise en Février 2021

En savoir plus sur Malabrac

Malabrac est un hameau de ruines, ancien village pastoral au XVIIe siècle déserté durant le Seconde Guerre Mondiale. Ce hameau de ruines n’est pas aussi bien préservé que Casenoves à Ille-sur-têt par exemple. Cependant, on peut facilement imaginer la vie que menaient les hommes autrefois. Des tables aux chaises perceptibles, aux grandes plaines agricoles et d’élevage… Ce sont ces détails qui rendent le site fascinant.

Pour en savoir davantage sur l’histoire de ce village, le musée virtuel de Caudiès a réalisé un formidable travail retraçant l’histoire de cet ancien village.
Village abandonné de Malabrac, boucle de Malabrac
Village abandonné de Malabrac, boucle de Malabrac - photo prise en Février 2021

Retour sur la randonnée

Après avoir traversé le village, rejoindre le sentier de randonnée qui poursuit à gauche. Continuer sur ce sentier qui se transforme en piste un peu plus loin. Et poursuivre jusqu’à atteindre la route en contrebas. Durant la descente, observer de loin le pont du col Saint-Louis et cette magnifique départementale qui y mène.
Parenthèse : Lors de notre randonnée, nous avons croisé des chevaux sauvages. De ce fait, nous avons continué au niveau de la prairie encore un peu. Le chemin se retrouve facilement en tournant à quelconque moment sur la gauche. Si je précise cette anecdote c’est que vous avez de très belles vues sur ce champs presque infini et les montagnes au loin.

De la route D9, rejoindre le pont du col de Saint-Louis. Au passage, remarquer l’écriteau sur la gauche où il est inscrit  “ LL.AA.RR Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse d’Orléans ont déjeuné ici le 15.7 bre.1839 ”.

Écriteau long de la D9, boucle de Malabrac
Écriteau long de la D9, boucle de Malabrac - photo prise en Février 2021

LL.AA.RR Monseigneur le Duc et Madame la Duchesse d’Orléans ont déjeuné ici le 15.7 bre.1839

L’histoire raconte le voyage de Ferdinand-Philippe d’Orléans qui s’apprêtait à partir en Algérie en embarquant depuis le port de Port-Vendres. Il dut cependant attendre que son convoi franchisse un chemin difficile de l’époque. Le col Saint-Louis, aujourd’hui connu pour être une des étapes du Tour de France, était autrefois l’un des rares passages entre Quillan et Perpignan. Mais la mauvaise qualité de génie civil imposait la décharge des chevaux pour préférer un transport de la marchandise à bras. Fatigué de ces problèmes, le Duc, dès son retour à Paris, fit voter au Conseil Général des Pyrénées-Orientales la construction d’un ouvrage routier à péage. D’où l’existence de ce viaduc en pierres, empruntées au château de Maures. Aujourd’hui, nous pouvons toujours observer les ruines de ce fort, sur la droite en contrebas du pont.

Chemin du retour

Au niveau du viaduc, prendre directement à droite. Au bout, vous aurez le choix de passer au-dessus du pont ou de continuer en face. Nous avions choisi la première option, qui nous ramène plus loin sur un sentier à gauche, indiqué par une balise. Si c’était à refaire, nous aurions choisi la seconde option car le passage sur route est très long.
Au bout du chemin prendre la piste rocailleuse sur la gauche dans un virage en épingle. Continuer sur la piste jusqu’à la Peugeot 203 bleue abandonnée de 1946. Quelques mètres plus loin, emprunter le dernier chemin de la descente au coeur d’une forêt de chênes. Cette partie est très longue et un peu difficile dû au dénivelé négatif important.
Peugeot 203, point culminant, boucle de Malabrac
Peugeot 203, point culminant, boucle de Malabrac - photo prise en Février 2021
Une fois la route atteinte, continuer sur environ 3km pour rejoindre la voiture. Bien que cette portion peut paraître ingrate, elle reste peu fréquentée et quelque peu agréable. 

Mots de la fin

Cette randonnée est bien loin des randonnées aux panoramas grandioses et exceptionnels. En revanche, elle possède une part d’authenticité grâce à son ascension et sa descente à travers les forêts de chênes. Également, la traversée de ces multiples points historiques est très enrichissante et intéressante. En été, une jolie cascade est facilement accessible afin de se rafraîchir sur les derniers mètres du chemin retour.
Cascade, boucle de Malabrac
Cascade, boucle de Malabrac - photo prise en Février 2021

Infos pratiques

  • Fiche visiorando ici
  • L’ombre omniprésente durant la randonnée permet d’envisager l’itinéraire en plein été (avec vigilance). Le printemps lui aussi, permet de profiter d’une belle lumière naturelle et de beaux panoramas fleuris !
  • Caudiès-de-Fenouillèdes est une zone propice au vent, la tramontane. Un coupe-vent dans le sac à dos n’est pas négligeable.
  • En partant le matin, n’oubliez pas de vous arrêter prendre quelques croquants à Saint-Paul-de-Fenouillet, spécialité catalane du village.

Liens utiles

  • Visiter le musée virtuel de Caudiès ici
  • En connaître davantage sur le village de Caudiès-de-Fenouillèdes ici.
  • Plus d’informations depuis l’office du tourisme ici.

Cet article vous a plu ?

N'hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Retrouvez d'autres articles similaires

2 thoughts on “Boucle de Malabrac : Entre histoire et authenticité

  1. Jolies lueurs says:

    Trop chouette cette boucle ! L’atmosphère lumineuse est particulière, il y a comme un air mystérieux qui plane sur ces paysages méconnus.
    J’adore les sentiers forestiers, c’est souvent une partie que j’apprécie particulièrement en randonnée.
    Très belle découverte comme toujours, j’aime beaucoup suivre tes balades 🙂

    Répondre
    1. jade traveels says:

      Oh merci Julie ! Tes mots me touchent beaucoup ! Cette rando est vraiment superbe ! Et toi aussi tu sais que j’adore aussi suivre tes petites balades ! 😀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: